• Accueil
  • L'abbaye
  • L'Abbaye d'Échourgnac

Bienvenue à l'abbaye d'Échourgnac

Fondée en 1852 dans les Pyrénées Orientales, implantée à Echourgnac depuis 1923, notre communauté se compose aujourd’hui de 27 sœurs  de 23 à 99 ans. Certaines d’entre nous sont périgourdines mais nous venons pour la plupart de régions diverses : Bretagne, Région parisienne, Alsace, Normandie, Bourgogne… et même du Kenya. A ces différences culturelles nous pourrions ajouter la grande variété des chemins qui ont conduit chacune à notre monastère. Chemin progressif avec une éducation chrétienne solide, un engagement dans des équipes paroissiales ou le scoutisme ; chemin chaotique avec l’expérience de la perte de la foi, ou de la conversion ; chemin par étapes après une consécration dans une congrégation religieuse apostolique. Mais pour toutes, il y a l’événement fondateur de l’appel, ce moment décisif où nous avons fait l’expérience difficile à décrire et à expliquer, toute intérieure, qui nous faisait dire « c’est ça », « c’est là ».

Les circonstances ont pu être un camp, une lecture, la rencontre d’une communauté monastique, la parole d’un moine…autant de médiations à travers lesquelles le Seigneur est venu nous faire signe. Ainsi rassemblées par Lui, unies en Lui nous menons cette vie spécifique qu’est la vie monastique cistercienne. Celle-ci trouve ses racines dans la Règle de Saint Benoît composée au 6ème siècle, colorée par l’interprétation de nos Fondateurs de l’Ordre Cistercien au 11ème siècle et commentée régulièrement par l’abbesse.

Notre vie communautaire est marquée par trois pôles principaux.
La prière, sept offices répartis tout au long de la journée de 4h15 à 20h00 nous donnent de nous retrouver à l’Eglise pour prier ensemble.
La lectio divina, écoute de la Parole du Seigneur par la lecture de la Sainte Ecriture alors que le soleil n’est pas encore levé.
Le travail : les services (buanderie, infirmerie, cuisine…), un pôle de production avec la fromagerie, la confiture et la pâte de fruits et un pôle d’accueil avec le magasin et l’hôtellerie.

Alors que St Benoît nous invite à recevoir tous les hôtes comme le Christ (Cf. RB 53,1), et que nous percevions une grande demande de la part de personnes en recherche, nous avons construit il y a 10 ans une hôtellerie de 24 chambres. Les rencontres que nous pouvons y faire nous permettent d’être davantage ouvertes aux réalités de notre monde et de notre diocèse et de les porter dans la prière.

Une caractéristique de notre vie c’est que le travail varie beaucoup, nous passons d’une charge à une autre au gré des besoins de notre communauté. C’est dynamisant d’avoir sans cesse à s’adapter à une situation nouvelle.
La construction de la communauté nous demande vraiment le don de nous-mêmes… jusqu’au pardon. Aventure passionnante, jamais achevée :  les personnes changent, évoluent, et d’une certaine manière, il y a toujours quelque chose de neuf à découvrir. Et puis, la quête de Dieu,sens ultime de notre vie, n’est jamais finie ; nous allons sans cesse de commencements en commencements.

Imprimer E-mail