• Accueil
  • Prier avec nous
  • Un texte pour prier

Prière et vie

Jean DANIELOU, Contemplation, croissance de l’Église

La prière n’est pas du tout une attitude sentimentale ou une affectivité spirituelle, mais elle est une victoire remportée sur l’homme charnel qui s’affronte en nous. C’est dans la mesure où nous remportons cette victoire dans l’oraison que nous sommes rendus capables de la remporter le reste du temps dans la vie, en remettant les choses à leur vraie place. En ce sens, l’oraison aurait pour objet de constituer les attitudes fondamentales qui pourront ensuite imprégner notre vie ; mais si nous n’acquérons pas ces habitudes dans l’oraison, nous ne les aurons pas dans la vie.

Lire la suite

Imprimer E-mail

Tous ces évènements

Saint Bernard

L'ange dit à Marie: "L'enfant qui va naître de toi sera saint, et il sera appelé Fils de Dieu". Il est la source de la Sagesse, c'est le Verbe du Père dans les hauteurs ! Ce Verbe, c'est par ton intermédiaire, Vierge sainte, qu'il se fera chair, pour que celui qui dit:  « Je suis dans le Père et le Père est en moi », dise cependant: "C'est de Dieu. que je suis sorti et que je viens".

Lire la suite

Imprimer E-mail

Janua Coeli

Après Jésus-Christ, sans doute, _ à la distance qu’il y a de l’infini au fini_, il est une créature qui fut aussi la grande Louange de gloire de la. Sainte Trinité. Elle répondit pleinement à l’élection divine dont parle l’Apôtre; elle fut toujours pure, immaculée, irrépréhensible, aux yeux du Dieu trois fois saint.
Son âme est si simple, les mouvements en sont si profonds que l’on ne peut les surprendre. Elle semble reproduire sur la terre cette vie qui est celle de l’Être divin, l’Être simple. Aussi est-elle si transparente, si lumineuse, qu’on la prendrait pour la lumière. Pourtant, elle n’est que le miroir du soleil de justice, « Speculum justitiae... »

La Vierge conservait ces choses en son cœur ».
Lire la suite

Imprimer E-mail

La Vierge de Bethléem

 La Vierge est pâle et elle regarde l’enfant. Ce qu’il faudrait peindre sur son visage, c’est un émerveillement anxieux qui n’a paru qu’une fois sur une figure humaine. Car le Christ est son enfant, la chair de sa chair et le fruit de ses entrailles. Elle l’a porté neuf mois et elle lui donnera le sein et son lait deviendra le sang de Dieu. Et par moments, la tentation est si forte qu’elle oublie qu’il est Dieu.

 

Lire la suite

Imprimer E-mail

le Christ Roi

Frère Christophe de Thibirine

Le peuple restait là à regarder. Frères et soeurs, la Croix est un spectacle qui dure, un film qui n'en finit pas... Sur la Croix, voici l'homme, Jésus, l'acteur principal. Il ne joue pas sur l'écran. Il est dans la salle, avec les spectateurs. Il est dans l'histoire, avec nous. Voici l'homme dans son plus beau rôle. Le centurion bientôt dira : "en réalité, cet homme était un juste". L'Église, c'est un peuple qui regarde : et qui témoigne, qui tient et s'affirme elle-même dans ce regard porté envers et contre tout sur Jésus. Elle ne rêve pas. Elle n'imagine pas. Elle regarde : le réel de la Croix aujourd'hui. L'humanité torturée, humiliée, transpercée, défigurée.

L'Église ne se détourne pas. Son regard démasque le mensonge. Son regard témoigne. Le Procès n'est pas fini. L'Accusé n'a pas dit son dernier mot. L'Agneau immolé : il est vainqueur. Le Crucifié : il est ressuscité, vivant. Il règne. Christ et Roi.

Lire la suite

Imprimer E-mail

Ce site utilise des cookies pour faciliter la navigation sur ce site et pour nos statistiques de visite. Aucune information personnelle n'est stockée. En savoir plus sur les Cookies et comment les supprimer Cliquez ici.
Ce que dit la CNIL sur le RGPD