La prière, union d'amour avec Dieu

Higoumène CHARITON DE VALAMO

Il faut comprendre avant tout que le devoir de tout chrétien, et plus particulièrement de ceux dont la vocation est de se consacrer à la vie spirituelle, est de s'efforcer toujours et de toute manière d’être uni à Dieu, le Créateur, l'Amant, le Bienfaiteur, le Bien suprême par qui et pour qui nous avons été créés.

Toutes les choses visibles qui, sur la terre, sont aimables et désirables, la richesse, la gloire, l'amour, les enfants, en un mot toutes les choses de ce monde, belles, bonnes et attrayantes, n'appartiennent pas à l'âme, mais au corps. Et comme elles sont temporaires, elles sont destinées à passer aussi rapidement qu'une ombre, tandis que l'âme, étant éternelle de par sa nature, ne peut trouver le repos éternel que dans le Dieu éternel. Il est son bien le plus élevé, plus parfait que toute autre beauté, douceur et amabilité ; il est son habitation éternelle, d'où elle vient et où elle doit retourner. Tandis que la chair, venant de la terre, doit retourner à la terre, l'âme, venant de Dieu, retourne à Dieu et demeure avec lui pour toujours. En effet, l'âme a été créée par Dieu afin de demeurer pour toujours avec lui. Par conséquent, durant cette vie temporaire, nous devons de toutes nos forces chercher à atteindre l'union à Dieu afin d'être trouvés dignes d'être éternellement avec lui et en lui dans la vie future.

 

Il n'est pas possible d'atteindre l'union à Dieu si ce n'est par un très grand amour. Cela est illustré surtout par le récit évangélique de la femme qui fut une pécheresse. Dieu, dans sa miséricorde, lui accorde le pardon de ses péchés et l'union avec lui parce qu'elle a beaucoup aimé. Il aime ceux qui l'aiment, il s'attache à ceux qui s'attachent à lui et il accorde généreusement la plénitude de la grâce à ceux qui désirent jouir de son amour.

Pour allumer dans son cœur la flamme d'un si ardent amour, pour s'unir à Dieu d'une inséparable union d'amour, il faut que l'homme prie souvent, qu'il élève son esprit vers Dieu. De même que la flamme grandit quand elle est constamment alimentée, la prière fréquente — l'esprit s'enracinant toujours plus profondément en Dieu — fait grandir l'amour divin dans le cœur. Le cœur enflammé réchauffe tout l'homme intérieur, l'illumine et l'enseigne, lui révélant toute sa sagesse inconnue et cachée, faisant de lui comme un séraphin de flamme, toujours debout devant Dieu, le regardant sans cesse et retirant de cette vision la douceur et la joie spirituelles.

L’art de la prière, Bellefontaine, SO 18, p. 44-45.

Imprimer

Ce site utilise des cookies pour faciliter la navigation sur ce site et pour nos statistiques de visite. Aucune information personnelle n'est stockée. En savoir plus sur les Cookies et comment les supprimer Cliquez ici.
Ce que dit la CNIL sur le RGPD