Une prière brève mais fréquente

Higoumène CHARITON DE VALAMO

De ceux qui savent par expérience ce qu’est la prière faite dans le cœur, j’ai appris qu’une prière courte et souvent répétée est plus chaleureuse et de plus grande utilité qu'une prière longue. Une prière longue est également très utile, mais non pour les commençants, uniquement pour ceux qui ne sont pas loin de la perfection. Pendant les longues prières, l'esprit de celui qui n'a pas encore d'expérience ne peut demeurer longtemps devant Dieu ; il est généralement dominé par sa propre faiblesse et son instabilité, et distrait par les choses extérieures, de telle sorte que la chaleur de l'esprit se refroidit rapidement. Une prière courte, mais fréquente, est plus stable parce que l’esprit, immergé en Dieu pendant une brève période, peut l'accomplir avec plus de chaleur. Le Seigneur dit : Quand vous priez, ne rabâchez pas, car ce n'est pas en raison de votre prolixité que vous serez écoutés.

 

Saint Jean Climaque recommande : N’essayez pas d’en dire beaucoup de peur que votre esprit ne soit distrait par la recherche des mots. Ce fut à cause d'une seule courte phrase que le publicain reçut le pardon de Dieu, et une seule brève affir­mation de sa foi sauva le larron. La multitude excessive des paroles dans la prière disperse l’esprit dans des rêveries, alors qu'un mot ou une courte phrase aide à le recueillir.

Saint Jean Chrysostome dit dans son commentaire sur les épîtres de saint Paul : Quiconque parle trop dans la prière ne prie pas, mais se laisse aller à des paroles oiseuses. L'apôtre dit justement : Je préfère dire cinq mots que je comprends… que dix mille dans une langue inconnue, c'est-à-dire qu'il vaut mieux pour moi prier brièvement, mais avec attention, que prononcer d'innombrables mots sans attention, remplissant vainement l'air de bruit.

On peut encore interpréter d’une autre manière ces paroles de l'apôtre : Priez sans cesse. Cela peut être pris dans le sens de la prière accomplie par l'esprit dans le cœur. Quelle que soit l'occupation d'un homme, son esprit peut toujours être dirigé vers Dieu, et, de cette manière, il peut prier sans cesse.

Commençons donc maintenant, petit à petit, l'effort qu'il faut accomplir, commençons au nom du Seigneur, selon l'instruction de l'apôtre : Quoi que vous fassiez en paroles ou en actes, faites tout au nom du Seigneur Jésus.

L’art de la prière, Bellefontaine, SO 18, p. 46-48.

Imprimer

Ce site utilise des cookies pour faciliter la navigation sur ce site et pour nos statistiques de visite. Aucune information personnelle n'est stockée. En savoir plus sur les Cookies et comment les supprimer Cliquez ici.
Ce que dit la CNIL sur le RGPD