S’entraîner mutuellement à la contemplation du Christ en croix

Revenons maintenant à la croix de Jésus avec la bienheureuse mère du Seigneur et ceux qui l’accompagnent, pour mesurer autant que possible, avec nos mesures à nous, l’amour du Crucifié. Et là, pour pouvoir tenir avec plus de force et de fermeté, suivant le mot du prophète, tenons-nous ensemble (Is 50, 8). Dans l’amour qui nous unit, entraînons- nous mutuellement à la contemplation de cet immense amour. Je le redis: tenons-nous ensemble, et dans l’élan d’une ferveur unanime, aspirons et unissons-nous à Celui qui s’est fait notre prix. Plus précieuse que n’importe quel baume et plus douce que n’importe quel miel, la liqueur qui coule goutte à goutte de ces blessures : absorbons-la d’une bouche avide et avalons-la d’une gorge assoiffée, pour que, en s’introduisant dans nos entrailles, elle y scrute tout ce qui est malade, et en le scrutant, y apporte la guérison.

Imprimer

Ce site utilise des cookies pour faciliter la navigation sur ce site et pour nos statistiques de visite. Aucune information personnelle n'est stockée. En savoir plus sur les Cookies et comment les supprimer Cliquez ici.
Ce que dit la CNIL sur le RGPD