La recherche du Seigneur

Pour prier, point n’est besoin de gestes, de cris, de silence, de prostration, et il nous faut attendre Dieu d’une âme tendue vers lui, avec retenue. Quand il viendra, il nous visitera en empruntant toutes les issues de notre âme, tous ses chemins, tous nos sens, Nous pourrons alors nous taire, parler ou prier avec cris, du moment que notre esprit est fermement tourné vers Dieu. Lorsque nous travaillons, notre corps n’est-il pas tout à son effort, tous nos membres ne viennent-ils pas coopérer à ce travail ? Que notre âme, elle aussi, se consacre toute entière à la quête et à l’amour de son Seigneur, sans se laisser distraire ni tirailler par ses pensées, et qu’elle tienne toute son espérance et son attente tournées vers le Christ!

Alors celui-ci l’illuminera, Il lui enseignera la supplique véritable et lui donnera la prière pure, spirituelle, la prière digne de Dieu: “l’adoration en Esprit et en Vérité”. Un homme d’affaire ne limite pas ses projets à un seul genre d’opérations, mais il s’active de tous côtés et s’efforce d’augmenter et de multiplier son profit; il passe d’un projet à un autre, et, reprenant sa route, court vers ce qui lui rapportera encore plus. C’est ainsi que nous devons disposer notre âme, de façon variée et judicieuse pour obtenir le grand et véritable gain: Dieu qui nous apprend à prier véritablement. Ainsi le Seigneur se délasse dans le bon désir de l’âme. Il y fait son trône de gloire, s’y assied et s’y repose. Le prophète Ézéchiel parle des animaux remplis de l’Esprit, attelés au char du Seigneur. Il nous les dépeint comme ayant des yeux de tous côtés. Telle est bien l’âme qui porte Dieu, ou pour mieux dire, qui est portée par Dieu: elle n’est plus qu’un regard.
    Si le Seigneur voit quelqu’un se recueillir de toutes ses forces, chercher jour et nuit son Seigneur, crier vers lui, ainsi qu’Il l’y invite : “priez sans cesse, en toute occasion”, alors Dieu lui fera justice, comme Il l’a promis. Il le purifiera de toute sa méchanceté et s’en fera une “épouse sans tache ni ride”. Si tu crois qu’il en est bien ainsi, prête attention à toi-même: vois si ton âme a trouvé la lumière qui éclairera ses pas, la nourriture et la boisson véritable qu’est le Seigneur. Si tu ne le possèdes pas encore, cherche jour et nuit pour le trouver. Quand tu vois le soleil, cherche la vraie clarté, car tu es aveugle. Lorsque tu vois une lumière, jette les yeux sur ton âme : a-t-elle trouvé la vraie lumière, la bonne lumière ? Car tout ce que nous voyons est l’ombre des réalités invisibles de l’âme. A côté de l’homme visible, il y a un autre homme:l’homme intérieur. Satan aveugle ses yeux et assourdit ses oreilles ; mais Jésus est venu le guérir. À lui soit la gloire et la puissance avec le Père et l’Esprit-Saint dans les siècles, Amen!

Homélie 33, PG 34, col 741 & ss.
 

 

Imprimer E-mail

Ce site utilise des cookies pour faciliter la navigation sur ce site et pour nos statistiques de visite. Aucune information personnelle n'est stockée. En savoir plus sur les Cookies et comment les supprimer Cliquez ici.
Ce que dit la CNIL sur le RGPD