• Accueil
  • Nous découvrir
  • Quoi de neuf ?

L'abbaye change d'adresse!

Pas d'inquiétude, nous ne déménageons pas !

Mais, comme toutes les communes rurales de France, la commune d'Echourgnac vient de se doter de nouveaux noms pour les rues, routes et lieux dits. La poésie des lieux n'a pas totalement disparu pour autant...

Pour nous écrire désormais, merci d'adresser vos courriers à:

Abbaye Notre Dame de Bonne-Espérance

435 route de Bonne Espérance

24410 ECHOURGNAC

Mais si vous voulez vous promener par chez nous, il vous sera aussi possible de promener vos pas sur l'impasse des cîmes (du côté de Bellevue) et le chemin de la Briquetterie (qui mène à la fromagerie).

Liturgie annonces

 

Imprimer E-mail

Un hiver en permaculture à l'abbaye

Discrètement, de petites choses se préparent cet hiver à l'abbaye pour poursuivre notre projet de tenter d'adapter l'environnement de l'abbaye au réchauffement climatique... tout en créant du lien !

Pour nos amis visiteurs, des petites choses seront visibles, d'autant plus que c'est pour vous (et pour toute la Création) qu'elles seront plantées. Pour d'autres, en clôture, il vous faudra vous contenter de quelques images partagées !

Du 24 au 26 novembre, nous avons reçu nos formateurs en permaculture (Charles Cosneau et Hervé Covès, tous les deux membres de l'association Koridori qui promeut les coridors écologiques), ainsi que notre ami Richard, qui fournit régulièrement en plantes, conseils et autres gestes si précieux (comme la greffe de nos arbres fruitiers). Cette session a aussi été l'occasion d'accueillir parmi nous les soeurs du noviciat de l'abbaye bénédictine de Jouarre qui ont commencé la mutation de leur potager en permaculture, ainsi que S. Josiane, du monastère trappiste malgache d'Ampibanjinana. Ce fut l'occasion de parler culture sous des latitudes différentes, mais avec une même espérance.

Au programme: un bilan de la saison au potager et au verger (plutôt positif malgré l'impact de la grêle et de la sécheresse), de grands rêves pour l'avenir de notre forêt ; et la programmation de nos plantations hivernales!

Nous avons décidé en effet de poursuivre cette année le mouvement commencé l'an passé autour du potager... en l'étendant plus loin, en clôture et hors clôture.

En janvier, un partenariat avec la Fédération des chasseurs de la Dordogne et l'école d'Echourgnac permettra de voir l'émergence de 200 mètres de haies sur le chemin qui relie, à travers champs, le village à l'abbaye.

En février, avec l'aide de nos anciens wwoofeurs et retraites jeunes, que nous réunirons pour l'occasion, nous planterons plus de 500 mètres de haies pour connecter la forêt, l'étang et la zone de maraîchage. Une occasion de garder le lien entre tous, mais aussi, sous la terre, grâce aux mycorhizes, le lien entre les plantes. Car dans tout cela, un point commun et une conviction: le lien favorise la vie !

 

Nouvelles du potager

 

Imprimer E-mail

Une retraite jeunes pour se préparer à Noël

La communauté propose aux 18-35 ans un temps pour se préparer à Noël en passant un WE prolongé à l'abbaye du samedi 17 au mardi 20 décembre (avec la possibilité d'arriver le 16 au soir et de repartir le 21 au matin).

Au programme: un temps de travail chaque jour avec la communauté (suivant les besoins : au potager, à la confiserie, au bricolage...) ; un temps pour se poser.

Chaque participant sera accompagné par une soeur avec laquelle il pourra dialoguer.

Des temps communs d'enseignement ou de partages d'évangile permettront d'orienter la semaine vers la fête de Noël... et ce qu'elle change dans notre vie!

 

Pour s'inscrire, il suffit de suivre le lien.

 

retraite jeune Noel visuel

 

Imprimer E-mail

Un automne très intermonastique à l'abbaye

Après le mois de septembre que Mère abbesse et S. Soizick ont passé au chapitre général de l'Ordre à Assise, un mois d'octobre qui a vu S. Marie-Odile rejoindre à Aiguebelle les responsables cisterciens et bénédictins de magasins monastiques, une petite délégation (Mère abbesse, S. Anne-Chantal, S. Marie-Odile, S. Cécile-Marie et S. Elise-Mariette) rejoignaient samedi 5 novembre la communauté de Notre Dame des Gardes près de Cholet pour la bénédiction abbatiale de Mère Annie, élue abbesse le 11 juillet dernier.

A peine étaient-elles rentrées que la communauté avait la joie de recevoir la session des cellériers (i.e. les économes) qui rejoignaient S. Marie-Espérance,, cellérière depuis le début de l'année et S. Cécile-Marie qui assure toujours la transition de cette fonction, pour réfléchir ensemble aux économies de nos communautés. Ainsi avons-nous eu la joie de recevoir F. Xavier et F. Benoît de la Pierre-qui-Vire, F. Emmanuel de Fleury, F. Raphaël et F. Michel de Timadeuc, F. Nicolas de Tournaÿ, F. Grégoire de Maÿlis, F. Etienne d'En-Calcat, F. Matthieu d'Urt, F. Damien de Bellefontaine et F. Jean-Loup de Landévennec.

Et le 14 novembre, Mère abbesse prenait la route de Lourdes pour participer à la rencontre du service des moniales.

Autant d'occasions de se rencontrer entre moines et moniales pour s'entraider, réfléchir à l'avenir de nos communautés.

 

Imprimer E-mail

Un temps pour la Création: du 1er septembre au 4 octobre

Le 1er septembre est journée mondiale de prière pour la Création dans les Eglises orthodoxes et dans l'Eglise catholique.

Temps pour la création

 

Prière du Temps pour la création 2022
Créateur de Tout,
De Ta communion d'amour, Ta Parole est sortie pour créer une symphonie de vie qui
chante Tes louanges.
Par Ta sainte sagesse, Tu as créé la Terre pour qu'elle donne naissance à une
diversité de créatures qui Te louent dans leur être. Jour après jour, elles répandent la
parole, nuit après nuit, elles révèlent la connaissance.
Tu as appelé les êtres humains à cultiver et à entretenir Ton jardin. Tu nous as placés
dans des relations justes avec chaque créature afin que nous puissions écouter leurs
voix et apprendre à préserver les conditions de la vie. Mais nous nous replions sur
nous-mêmes.
Nous fermons les oreilles aux conseils de nos semblables. Nous n'écoutons pas les
cris des pauvres et les besoins des plus vulnérables. Nous réduisons au silence les
voix de ceux qui détiennent les traditions qui nous apprennent à prendre soin de la
Terre. Nous fermons les oreilles à Ta parole créatrice, réconciliatrice et aidante, qui
nous appelle à travers les Écritures.
Nous déplorons la perte de nos congénères qui ne parleront plus jamais, et de leurs
habitats. Nous pleurons la perte des cultures humaines, ainsi que les vies et les
moyens de subsistance qui ont été déplacés ou ont péri. La création crie, les forêts
craquent et les animaux fuient les feux de l'injustice que nous avons allumés en
refusant d'écouter.
En ce Temps pour la création, nous prions pour que Tu nous appelles, comme le
buisson ardent, avec le feu vivifiant de Ton Esprit. Souffle sur nous. Ouvre nos oreilles
et remue nos cœurs. Détourne-nous de notre regard intérieur. Apprends-nous à
contempler Ta création et à écouter la voix de chaque créature qui déclare Ta gloire.
Car « la foi vient de ce qu'on entend ».
Donne-nous des cœurs pour écouter la bonne nouvelle de Ta promesse de renouveler
la face de la Terre. Éclaire-nous de la grâce de suivre le chemin du Christ en
apprenant à marcher avec légèreté sur cette terre sainte. Remplis-nous de l'espoir
d'éteindre les feux de l'injustice avec la lumière de Ton amour guérisseur qui protège
notre maison commune.
Au nom de Celui qui est venu proclamer la bonne nouvelle à toute la création, Jésus-
Christ. Amen.

Imprimer E-mail